Publications

Au cours de la dernière année, nous avons entre autres accueilli 72 nouvelles familles pour porter à 615 le nombre de membres, dont 62 % proviennent d’un pays autre que le Canada. Nous avons répondu à près de 700 demandes de parents et d‘intervenants du milieu en plus d’offrir 6464 heures de répit à 239 membres.

TÉLÉCHARGEZ LE RAPPORT COMPLET 2017-2018

SPPH demande une augmentation de la subvention "Soutien à la famille"

Visionner la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=RZT2m__g-7A

Être parent représente un défi quotidien. Être parent d’un enfant handicapé est un défi pour toute la vie.

Depuis 1980, le ministère de la santé et des services sociaux rend disponibles des subventions permettant d’aider ses familles.

En 1991, le ministère de la santé et des services sociaux développait un Guide pour l’application du programme d’aide pour le soutien aux familles des personnes ayant une déficience physique ou présentant une déficience intellectuelle. Les balises de ce qu’était le programme dans le guide du MSSS de 1991 n’ont jamais été revues.

Aujourd’hui, au Québec, 2 familles sur 3 affirment ne pas recevoir le soutien dont elles auraient besoin, principalement en ce qui a trait à l’argent.

Dans certaines régions du Québec, la liste d’attente permettant d’obtenir la subvention soutien à la famille peut atteindre 5 ans.

Les tarifs horaires permettant aux familles de payer pour des services de répit ou de gardiennage spécialisés, répondant aux besoins des enfants handicapés, varient entre 2,75$ et 5,75$ de l’heure.

L’aide financière annuelle est par famille et non pour chacune des personnes handicapées vivant sous le même toit.

QUELQUES TARIFS DE SERVICES
– une fin de semaine de répit entre 120$ et 250$ (du vendredi soir au dimanche soir)
– Camp de Jour spécialisé jusqu’à 300$ par semaine
– Camp d’été de séjour jusqu’à 1 500$ par semaine
– Camps de la relâche jusqu’à 400$ par semaine
– Journée pédagogique jusqu’à 50$ par jour
– Tarif horaire gardienne entre 12$ et 15$ de l’heure

Les familles voient souvent leur subvention diminuée sans que leurs besoins n’aient été ré évalués.

Près de 50% des parents se voient dans l’obligation de quitter leur emploi. Souvent, ce choix est fait par la mère.

L’aide financière annuelle varie selon les régions, les besoins et le revenu de la famille : entre 500$ et 1 500$ par année.

Il existe une grande disparité dans la gestion du programme soutien à la famille entre les différentes régions du Québec puisque chacune d’entre elles s’est dotée d’un cadre de référence qui lui est propre.

Nous sommes plus de 100 000 familles québécoises ayant un enfant handicapé et nous voulons :
Que le gouvernement augmente la subvention du soutien à la famille afin qu’elle corresponde mieux aux besoins réels des familles d’aujourd’hui.

Faisons partie de la solution !
Aimez et partagez afin d’interpeller notre gouvernement.
https://www.facebook.com/spph.net/

Références (sources):

Institut de la statistique du Québec (2004). L’incapacité dans les familles
québécoises : Composition et conditions de vie des familles, santé et
bien-être des proches

Institut de la statistique du Québec (2010). Vivre avec une incapacité au
Québec : un portrait statistique à partir de l’Enquête sur la participation
et les limitations d’activités de 2001 à 2006

Ministère de la santé et des services sociaux (1991). Guide pour
l’application du programme d’aide pour le soutien aux familles des personnes
ayant une déficience physique ou présentant une déficience intellectuelle.

Alliance québécoise des regroupements régionaux pour l’intégration des
personnes handicapées (2012). Le programme de soutien à la famille, une
véritable boîte de Pandore

Alliance québécoise des regroupements régionaux pour l’intégration des
personnes handicapées (2014). Pour un réel programme de soutien à la famille

Conseil de la famille et de l’enfance (2007). Tricoter avec amour, étude sur
la vie de famille avec un enfant handicapé

LORSQUE VOUS FAITES UN DON, VOUS OFFREZ DU RÉPIT. CE RÉPIT EST UN DON PRÉCIEUX.