Espace membre

SPPH - logo ICONE

Publications

Infolettre Janvier 2024









*|MC:SUBJECT|*








Chers membres,

Nous vous invitons à nous contacter au besoin

📧 info@spph.net 📧

 

Elena : elenaseco@spph.net
Carolyne : carolynelavoie@spph.net
Rim : rimelkhouja@spph.net
France : info@spph.net
Marie-Pier : mariepierrochon@spph.net
Annie : annietellier@spph.net

MÉDAILLE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Le 21 décembre dernier, Renée Turcotte, a reçu des mains du député de Camille Laurin, Paul St-Pierre Plamondon, la médaille de l’Assemblée nationale. Ce rare honneur lui a été remis pour célébrer sa contribution exceptionnelle à la collectivité, notamment grâce à son travail au sein de Solidarité de parents durant près de 30 ans. L’équipe de Solidarité était présente pour l’accompagner et le célébrer. 



JASETTE PRÉSENTIELLE ENTRE PARENTS

Souhaiteriez-vous prendre un peu de temps pour vous en 2024? 
Aimeriez-vous sortir et trouver l’occasion de faire de belles rencontres? 
Deux dates et deux horaires s’offrent à vous en février.
Venez prendre un café réconfortant entre parents de Solidarité!
On vous attend solidairement!

Quand? Mercredi le 21 février 2024 entre 10h et 12h AM. 
Où? À La Boîte Gourmande :  445, avenue Laurier Est, H2J 1E5 (en face du métro Laurier, sortie nord). 

Quand? Jeudi le 29 février 2024 entre 18h et 20h PM. 
Où? À venir. Les membres seront informé(e)s par courriel. 

Inscriptions auprès d’Elena Seco par courriel à elenaseco@spph.net 

OFFRE D’EMPLOI

Solidarité est toujours à la recherche active d’accompagnateurs(trices) qualifié(e)s pour son programme Répit-dépannage. Merci de partager cette offre d’emploi dans vos réseaux!

Voir l’offre d’emploi

PROGRAMMES DE SOLIDARITÉ

Le programme La tête en congé (TEC) de Solidarité offre aux membres la possibilité d’embaucher une personne durant la semaine de la relâche scolaire 2024 pour 32 heures d’accompagnement. Le TEC est offert exclusivement aux parents qui doivent s’absenter du domicile pour le travail durant cette période et il est alloué aux familles membres dont l’adhésion est à jour et dont l’enfant ou jeune adulte demeure encore au domicile familial.

Pour sa part, le programme 60+ offre la chance aux parents membres ayant 60 ans et plus d’obtenir du répit via leur propre accompagnatrice(teur) durant la période du dimanche 3 mars au samedi 9 mars 2024.

Les formulaires pour présenter une demande ont été envoyés en janvier aux familles sélectionnées selon ces critères en leur demandant de retourner le formulaire dument rempli pour le 28 janvier. 

Veuillez prendre note que les réponses aux membres qui ont sollicité le TEC et le 60+ seront envoyées avant le 8 février afin que les familles puissent envoyer l’inscription de leur accompagnatrice, ce au plus tard le 15 février 2024.

JUMELAGE ENTRE FAMILLES

Aimeriez-vous pouvoir échanger avec un autre parent d’un enfant à besoins particuliers vivant un pareil contexte que vous? Souhaiteriez-vous rencontrer une autre famille avec qui échanger ou créer un lien en particulier? Vous êtes peut-être plutôt à la recherche d’un(e) ami(e) pour votre enfant?  Des belles rencontres et connexions peuvent naître entre les personnes qui désirent se créer un réseau. 

Nous avons besoin de plus de familles souhaitant être jumelées à une autre famille vivant avec un enfant à défis particuliers afin de nous doter d’une banque de familles pour composer et donner un petit élan à notre Programme Jumelage entre familles. Cela dit, il n’y a aucun engagement entre nos membres.

Vous choisissez vos critères : 

  • Est-elle votre origine culturelle celle qui vous aiderait à tisser des liens avec quelqu’un et vous sentir compris?
  • Est-il le diagnostic ce qui vous importe afin de discuter d’enjeux communs aux vôtres?
  • Est l’âge de votre enfant prioritaire afin de pouvoir partager? Ou êtes-vous plutôt à la recherche d’une famille ayant de l’expérience avec un enfant plus vieux que le vôtre?
  • Est-elle votre adresse (lieu de résidence) le critère qui vous permettrait de vous sentir plus proche d’une autre personne? 

CritèresVotre situationCritère très importantCritère moyenCritère pas du tout important
Origine culturelleEx. Algérie   
DiagnosticEx:TSA niveau 2   
Age enfantEx: 9 ans   
AdresseEx: Rosemont   

Si cela vous intéresse, vous pouvez communiquer vos réponses à elenaseco@spph.net 

MOIS DE ZEBRIER ET MOIS DE L’AMOUR

Le 28 février est la Journée internationale des maladies rares et le mois de février est aussi nommé Zebrier afin de sensibiliser à la réalité de l’errance diagnostique que vivent les enfants et adultes atteints d’une maladie rare, dite orpheline, et qui éprouvent des difficultés du fait de cette rareté. Les longs délais, les faux espoirs, l’isolement, la détresse psychologique font souvent partie du parcours des personnes sans diagnostic. Vous pouvez vous renseigner auprès du Regroupement québécois des maladies orphelines pour en savoir plus.

Le 14 février marque dans nos calendriers la bien connue fête de la Saint-Valentin et de l’amour. À l’occasion, nous souhaitons recueillir les témoignages et les images de nos familles membres et vous demandons de nous partager l’une de vos photos de famille préférée.

TROUVER UN CAMP

À peine nous sommes en février qu’il faut penser aux camps d’été, car saviez-vous qu’il faut se prendre tôt pour planifier l’été d’un enfant à besoins particuliers? 

Afin que vous ne soyez pas pris au dépourvu, nous vous présentons ici des informations pour mieux chercher vos camps pour l’été 2024 et nous vous conseillons de consulter rapidement les modalités d’inscription de chaque camp puisqu’elles varient. 

  1. L’Association des camps du Québec vous permet d’effectuer une recherche de camps certifiés, de vacances ou bien de camps de jour, sur leur page web en filtrant par « Besoins particuliers ».  Certains camps sont spécialisés dans la clientèle à besoins particuliers et d’autres intègrent ces enfants en groupes réguliers.
     
  2. Des organismes offrant des activités de loisir et/ou des camps, spécifiques à une clientèle à besoins particuliers ou pas, offrent également des camps de jour en ville. Vous pouvez donc inscrire votre enfant auprès des organismes communautaires de votre arrondissement. Puisque le camp doit faire la demande de soutien financier au Programme d’accompagnement loisir à la fin du mois de mars chaque année afin de solliciter une aide financière pour avoir des accompagnateurs pour les enfants à besoins particuliers, l’inscription de votre enfant doit être donc complétée avant la date de remise par les organismes et c’est pour cela que vous devez faire vos démarches dès février. 
    Pour faire que le camp puisse faire la demande, vous pouvez le diriger vers AlterGo (ARLPH) (si le camp n’est pas déjà au courant).
     
  3. La Ville de Montréal pour sa part organise des camps dans les arrondissements de Montréal. Pour les enfants qui auront besoin d’un accompagnateur dans un camp régulier où ils seront intégrés, n’oubliez pas que les inscriptions peuvent aussi débuter en février. Vous pouvez trouver ces options de camp sur la plateforme Loisirs Montréal.

VOICI UNE PETITE LISTE NON-EXHAUSTIVE ET À MODE D’EXEMPLE DE CERTAINS CAMPS :

Au camp de jour Masawippi du site Mackay, pour les jeunes âgés de 5 à 25 ans ayant des déficiences physiques importantes, ainsi que pour leur camp de vacances situé à Ayer’s Cliff (Estrie), qui peut accueillir les jeunes de 6 à 30 ans, les inscriptions débutent le 15 février 2024.

Au camp Centre plein air Fatima, les inscriptions sont dès la mi-janvier pour leur camp de jour, mais pour le camp de vacances il est judicieux de faire les démarches dès l’automne si vous êtes un nouveau campeur.

Au camp de jour CESAM qui a des adresses à Rosemont, l’île des sœurs, Rive-nord et Rive-sud, pour les jeunes de 6 à 13 ans, intégrés dans des groupes d’enfants neurotypiques, les inscriptions débuteront aussi en février 2024.

Au Camp Papillon, pour les enfants et les jeunes âgés de 4 à 25 ans vivant avec un handicap physique et/ou intellectuel ou avec un trouble du spectre de l’autisme, la période de préinscription pour l’été 2024 débute en janvier, mais veuillez surveiller leurs pages Facebook et Instagram pour être informés.
Pour le Camp de jour à Montréal, vous pouvez contacter Rose Mercier-Spence au 514 937-6171, poste 224 pour des informations. 
Pour les séjours d’été au Camp de vacances à Saint-Alphonse-Rodriguez (à 20 kilomètres au nord de Joliette), vous pouvez contacter Laury Guérin Michaud au (514) 937-6171, poste 229 pour des informations. 

Pour le camp de jour de Gymno Montréal, lequel s’adresse aux jeunes de 3 à 18 ans ayant des difficultés d’apprentissage ou des besoins particuliers, nous vous conseillons de suivre leur page Facebook.

Aux camps de jour des YMCA du Québec, les démarches doivent se faire dès le 14 février pour les inscriptions au Programme compagnons pour les enfants à besoins particuliers. Pour des informations, veuillez écrire à inclusioncamps@ymcaquebec.org ou appeler Connor Frigon au 514 687-9622 poste 1517.

Au camp du Centre national de danse-thérapie (CDNT des Grands Ballets canadiens), on accueille des adolescents de 12 à 17 ans avec une trisomie ou une déficience intellectuelle. Il faut s’inscrire à leur infolettre.

DESTINATION C.A.M.P.

Vous observez que les camps de vacances sont dispendieux, mais vous aimeriez en faire profiter votre enfant? Une initiative de l’Association des Camps du Québec (ACQ) appelée Destination C.A.M.P. permet aux jeunes de 11 à 17 ans de tous les milieux de séjourner en camp de vacances, sans se soucier des contraintes financières, matérielles ou de transport. Cependant, veuillez savoir qu’une petite contribution financière, établie en fonction du revenu de la famille et de sa capacité de payer, vous sera demandée pour s’inscrire au camp.

Conditions requises :

  • Avoir entre 11 et 17 ans au 30 septembre 2023.
  • Vivre au Québec.
  • Envisager de participer au programme durant plus d’un été.
  • Avoir de la disponibilité pour séjourner en camp de vacances.
  • La durée d’un séjour varie de 1 semaine à 1 mois et est déterminée en collaboration entre l’ACQ et la ou le participant(e).
  • Transmettre le formulaire de mise en candidature avant la date butoir qui a généralement lieu au mois de mars.

En savoir plus

L’HYPERSENSIBILITÉ AUX BRUITS CHEZ L’ENFANT

Les enfants avec TSA sont souvent affectés par une hyper ou une hyposensibilité sensorielle : ils peuvent alors être extrêmement sensibles et gênés par les stimulations de leur environnement, ou au contraire ne pas y réagir du tout.

L’hypersensibilité aux bruits, également connue sous le nom d’hyperacousie, est une condition dans laquelle une personne perçoit les stimuli sonores à un niveau beaucoup plus élevé que la moyenne. Même si, chez l’enfant, elle engendre des comportements difficiles pour l’entourage, l’hypersensibilité aux bruits n’est pas un caprice ni une recherche d’attention. L’hypersensibilité auditive a des bases neurologiques (fonctionnement du système nerveux) et implique un traitement et une perception atypique des bruits par le cerveau.

Pour l’enfant hypersensible, les bruits ordinaires de la vie de tous les jours peuvent devenir des sources de stress et d’inconfort et peuvent déclencher des réponses physiologiques et comportementales intenses. Cela peut entraîner une énorme fatigue physique et mentale et mener à des craintes / opposition / évitement des contextes sujets à comporter ces bruits. En résulte une réduction de la participation aux activités sociales, des difficultés à se concentrer / académiques et impacte la qualité de vie générale de l’enfant ainsi que celle de son entourage.

Chaque personne a son propre seuil de tolérance aux différents bruits qui nous entourent : 
Les bruits complexes de la circulation, la récréation, le cours d’éducation physique, une fête; les bruits soudains des sonneries de téléphone, de la cloche d’école, un klaxon, du petit frère; les bruits plus forts et maintenus comme un adulte avec une voix portante, le séchoir, le mélangeur et les instruments de musique; les bruits de type « bourdonnement » d’appareils tels que le lave-vaisselle et la tondeuse; les bruits répétitifs tels que le frottement de tissus comme la salopette d’hiver entre les jambes durant la marche; les bruits « humains » tels que quelqu’un qui respire fort, qui mastique ou qui salive; les bruits avec une certaine fréquence tels que les glaçons dans un verre, des clés qui brassent ou du papier d’aluminium qui est froissé, etc.

Au-delà d’une évaluation audiologique qui devrait toujours être le point de départ du processus (pour exclure les causes physiologiques), l’ergothérapeute est le professionnel qui jouera un rôle crucial dans l’évaluation et l’accompagnement vers la gestion de l’hypersensibilité aux bruits.

L’ergothérapeute est formé pour évaluer et analyser les réponses individuelles de l’enfant aux stimuli sensoriels, dont aux stimuli auditifs. Pour d’apprécier comment son système nerveux traite les sensations, il est important que l’évaluation ne se limite pas au traitement des bruits. À cet effet, les réponses aux touchers, stimuli visuels, odeurs, goûts, mouvements et même aux sensations viscérales telles que la fatigue, la douleur, la température, les sensations sphinctériennes (envie de pipi / caca) seront prises en comptes dans l’analyse. Notamment, c’est important de préciser si le problème est limité au traitement auditif ou si c’est une problématique plus globale affectant l’ensemble du traitement sensoriel. L’ergothérapeute évalue également les caractéristiques des contextes déclencheurs, les stratégies d’adaptation disponibles à l’enfant pour se réguler et l’impact sur la participation dans les occupations et intervenant et conseillant la famille à tous ces niveaux.

Un système nerveux hypersensible a tendance à demeurer hypervigilant au cours de la vie.  Cependant, plus l’hypersensibilité auditive sera identifiée tôt, plus tôt les situations de handicap pourront commencer à diminuer. Plusieurs B.A.B.I. (bébés à besoins intenses) sont sensibles aux bruits. N’hésitez pas à en parler au pédiatre et à consulter en ergothérapie dès que vous soupçonnez que cela est une possibilité.

Deux clés principales guident l’évolution pour l’entourage de l’enfant et éventuellement l’enfant lui-même :

  • Comprendre le fonctionnement, limites et particularités du système nerveux de l’enfant et apprendre à les moduler. 
  • Développer des stratégies d’adaptation et des réactions aussi matures et appropriées que réalistes pour l’âge. Par exemple, c’est normal pour un enfant de 18 mois de se désorganiser (pleurer, faire une crise, refuser de coopérer) face à un bruit qui l’agresse. En revanche, pour un enfant de 8 ans, on s’attend plutôt à ce qu’il exprime verbalement ce qu’il vit et participe à la recherche de solutions tout en gardant le contrôle de ses émotions et comportements.

Conclusion, le monde est bruyant et l’enfant ne peut pas s’en soustraire, mais il peut apprendre à composer avec cela. Une consultation avec un ergothérapeute est indiquée. 
 

Consulter l’article

RECOMMENDATIONS DU MOIS

À LIRE

« Aquariette: Là où je suis née », est le titre d’une BD coécrite et réalisée par des participants de l’atelier Explorez les arts de l’Association montréalaise pour la déficience intellectuelle (AMDI) et à laquelle plus de 65 artistes ont participé. Elle raconte l’histoire d’une jeune femme vivant avec une déficience intellectuelle, qui retourne dans son village natal après plusieurs années. Hésitante à l’idée de retrouver un monde dans lequel elle ne se s’est pas toujours sentie acceptée, elle s’est rapidement marquée par des rencontres étonnantes qui l’aident à apprivoiser la différence et à prendre confiance en elle.  Si vous souhaitez vous procurer le livre, il est disponible pour 30$ à la Librairie L’Écume des jours, dans Villeray et à la Librairie Planète BD, sur le Plateau Mont-Royal. Vous pouvez également commander la BD en appelant à l’AMDI ou en écrivant à l’adresse sensibilisation@amdi.info
 

À REGARDER

« Je suis moi, l’artiste » est un documentaire présentant le parcours d’artistes en situation de handicap. L’école Les Muses offre depuis 25 ans une formation professionnelle en théâtre, en chant, en danse et en jeu devant la caméra à de jeunes artistes vivant avec une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme et des limitations physiques ou sensorielles. Suivez le parcours de ces artistes qui en sont à différents stades de leur formation, qui s’étale sur 5 ans.

  • Vous pouvez écouter ce documentaire sur AMI PLUS (nouvelle plateforme AMI télé de vidéo sur demande, gratuite et accessible)
    👉 Visionnez maintenant

À ÉCOUTER

Si vous êtes à la recherche d’informations au sujet de la motricité et que vous souhaitez apprendre des stratégies concrètes pour accompagner votre enfant en difficulté, nous vous recommandons le balado Bouger pour Grandir de l’ergothérapeute Josiane Caron Santha. 

         👉 Écoutez maintenant

ACTIVITÉS ADAPTÉES

Bain-libre adapté au Centre Sablon pour les enfants entre 5 et 16 ans accompagnés de leur parent.

Quand? Les samedis entre 17h et 17h50
Où? Au 4265 Avenue Papineau, Montréal, H2H 1T3
Prix? Le tarif spécial est de 5$ pour le duo parent-enfant pour 50 minutes de piscine.
Inscriptions? Elles sont obligatoires, à faire avant le samedi à 11 heures, au 514-527-1256 poste 301
 

Les Loisirs de Kiki offre des cours adaptés aux enfants de 6 à 18 ans ayant un trouble du spectre de l’autisme, une déficience intellectuelle ou en attente de diagnostic accompagnés par leur parent. Ce sont des activités de motricité globale, de coordination et d’équilibre qui visent également la socialisation et la relation parent-enfant dans le plaisir.

Quand? les dimanches à 10h30
Où? Les Notes du corps, 7705, 17e avenue, Montréal, H2A 2S4
Prix? 229.95$ pour le duo parent-enfant pour la session (du 21 janvier au 24 mars).
Inscriptions? Elles sont obligatoires, info@lesloisirsdekiki.org; 438-8872178
 

La « magie du froid », autrement dit la neige, est finalement arrivée et vos jeunes auront peut-être envie de profiter de la glace. Pour aider vos jeunes au patinage, vous pouvez vous procurer des supports d’entraînement pour patins, comme ceux de la marque Skateez, chez Amazon ou Canadian Tire.

Si votre enfant ou vous-même avez besoin d’équipement pour vous déplacer sur la glace sachez que dans plusieurs patinoires de Montréal, l’entreprise Patin Patin offre les services de location et d’aiguisage de patins, de casques et cadenas ainsi que de différents types de supports, disponibles gratuitement, pour patiner et permettre à tous et à toutes de s’adonner aux joies de l’hiver.

Patinoires :

  • Vieux-Port de Montréal : Pavillon Bonsecours (près du Quai de l’Horloge).
  • Parc La Fontaine : Chalet Parc La Fontaine (entrée face à la patinoire). 
  • Quartier des spectacles : Pavillon Esplanade Tranquille (au coin des rues Sainte-Catherine et Clark).
  • Parc Jean-Drapeau : Espace 67.
  • Parc Maisonneuve : 4365, rue Sherbrooke Est.

Supports :

  • La lugiglace est un support d’accueil pour fauteuil roulant, permettant de se déplacer sur la glace. 
  • Le déambulateur réglable est un choix ergonomique qui peut être utilisé par des personnes malvoyantes et à mobilité réduite. 
  • La chaise-luge tubulaire est destinée aux personnes à mobilité réduite de tous âges qui souhaitent s’amuser sans risque. 
Pour plus d’information sur où louer ou emprunter de l’équipement (skis de fond, patins, raquettes, luges, bâtons de marche, crampons et cerfs-volants), cliquer 👉 ici

CONFÉRENCES

Participez aux visioconférences du mois de février organisées par L’accompagnateur :
13 février 2024 | 12h : Accessibilité aux équipements adaptés : Connaître l’offre et les ressources
21 février 2024 | 19h : Les impôts, un levier pour plus d’argent
22 février 2024 | 12h : Le partenariat entre les patients, leur famille et les soignants : Une relation à construire!
 

Pour s’inscrire



PARENTS RECHERCHÉS

Le Centre collégial d’expertise en gérontologie du Cégep de Drummondville est à la recherche de participants pour des entrevues pour leurs projets de recherche.  
Voici quelques détails sur chacune de ces recherches et sur les participants souhaités.  
 
Pour le projet Parents-éternels (entrevue individuelle), il s’agit de recueillir les témoignages de personnes de plus de 65 ans, vivant avec (ou non) un enfant qui est maintenant adulte, mais non autonome, dans le but de développer une formation en ligne et une trousse d’intervention favorisant la conciliation de la parentalité et de la vie amoureuse chez les couples de personnes retraitées, aidantes de leur enfant adulte non autonome et soutenant les interventions des organismes du milieu.  Pour ce projet, nous recherchons aussi des intervenants qui ouvrent auprès de ces clientèles et qui pourraient aussi participer aux entrevues.
 
Pour le projet Appui-Coping (entrevue de petits groupes), le but de la collecte d’information auprès des parents (l’âge du parent dans ce cas-ci n’a pas d’importance) est de développer un programme de formation et de soutien en ligne pour les personnes en contexte de proche aidance d’un enfant adulte non autonome.  L’objectif est, en autre, d’aider les intervenants de la ligne Info-aidant à soutenir et à accompagner individuellement les parents dans leur conciliation des rôles. Pour ce projet, nous recherchons aussi des intervenants qui ouvrent auprès de ces clientèles et qui pourraient aussi participer aux entrevues.

Pour plus d’information ou pour y participer, veuillez contacter myriam.chiasson@cegepdrummond.ca ou composez le 819-478-4671 poste 4111
 



Lien Facebook

Site web

Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*. Tous droits réservés.
*|LIST:DESCRIPTION|*

Adresse postale:
5650 Rue Hochelaga suite 170,
Montreal, Quebec H1N 3L7

Ajoutez-nous à votre carnet d’adresses courriels

Si vous ne désirez plus recevoir l’infolettre, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous.
Se désabonner

*|IF:REWARDS|* *|HTML:REWARDS|* *|END:IF|*



N'oubliez pas de partager cette publication !

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Avis de nomination

Nous sommes heureux de vous annoncer la nomination de notre nouvelle directrice générale, Madame Rim El Khouja, en fonctions depuis le 23 octobre 2023.

LIRE LA SUITE