CAMPS DE JOUR ET ACTIVITÉS ESTIVALES

SPPH - Camps de jour et activités estivales

 

Les municipalités doivent mettre en place des mesures pour faciliter l’intégration des enfants handicapés dans leurs camps estivaux. Cet accès en toute égalité pour les personnes handicapées aux loisirs municipaux et aux services y étant offerts trouve son fondement légal dans la Charte des droits et libertés de la personne.  Ces mesures peuvent aussi être prévues dans les plans d’action à l’égard des personnes handicapées que doivent produire annuellement les municipalités de 15 000 habitants et plus en vertu de la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale. [1]

Les municipalités offrant des services aux enfants handicapés peuvent mettre en place différentes mesures d’accommodement à leur égard. Cette intégration vise, entre autres, à offrir l’opportunité aux enfants de développer leur potentiel, de socialiser avec d’autres personnes et de maintenir leurs acquis en termes d’autonomie tout en faisant l’apprentissage des habiletés sociales. Le coût de l’inscription d’un enfant handicapé est toujours identique à celui d’un enfant sans incapacité. [2]

 

Afin de vous aider un peu, voici quelques références et conseils :

Vous ne savez pas quelles sont les activités offertes près de chez vous ou celles qui pourraient plaire à votre enfant ? Vous pouvez contacter le service de loisirs de votre municipalité afin de connaître les activités offertes sur votre territoire.

  • Le portail Solidarité à votre portée (www.portailrepit.com) vous permet de trouver du répit, mais aussi, des camps de jour et des camps d’été. Vous pourrez y faire des recherches selon votre région, les besoins de votre enfant ainsi que la période de l’année désirée.
  • Vous pouvez consulter le site d’Altergo (www.altergo.ca) dans la section Ressources / Répertoire des activités des membres.
  • Vous pouvez également consulter le site de l’Association des camps du Québec (www.camps.qc.ca) afin de trouver un camp spécialisé dans la section Besoins particuliers et y faire une recherche selon les besoins de votre enfant et votre région.
  • Le site www.laccompagnateur.org est, lui aussi, une ressource pouvant vous aider dans vos recherches.

 

Les activités d’été peuvent parfois couter cher. C’est pourquoi il est important d’obtenir de l’aide financière.

Discutez avec votre travailleuse sociale des possibilités qui s’offre à vous.  Le programme de soutien à la famille (SAF) devrait se retrouver parmi celles-ci.  Ce programme attribue une subvention aux familles, leur permettant de se procurer des services de répit et de gardiennage.  La subvention qui est allouée peut être utilisée pour financer les services de soutien à la famille tels que : répit, gardiennage, camp de jour et de séjour régulier ou spécialisé, selon le plan d’intervention qui a été établi et convenu entre la famille et son intervenant(e) responsable. Certaines Fondations (www.fondationbondepart.ca, www.labattmeilleursensemble.ca  ) peuvent, elles aussi, vous aider à défrayer une partie des coûts liés à l’activité.  Il est important de consulter les sites internet de ces fondations ou de les contacter directement afin de connaître les modalités d’attribution de l’aide financière.

[1] Source : Site internet Office des personnes handicapées du Québec www.ophq.gouv.qc.ca

[2] Source : Site internet Office des personnes handicapées du Québec www.ophq.gouv.qc.ca

 

LORSQUE VOUS FAITES UN DON, VOUS OFFREZ DU RÉPIT. CE RÉPIT EST UN DON PRÉCIEUX.